Installer un distributeur automatique dans son entreprise : tout ce qu’il faut savoir

Les distributeurs automatiques occupent de jour en jour une place grandissante au sein des entreprises. Boissons fraîches, bonbons, cafés, friandises ou encore repas chauds, voilà autant de produits que peuvent servir ces machines. Dans cet article, vous découvrirez les informations dont vous avez besoin afin d’installer un distributeur automatique dans votre entreprise.

Pourquoi installer un distributeur automatique dans son entreprise ?

Un distributeur automatique est une machine qui vend des produits de manière automatique sans aucune intervention humaine. Il est de plus en plus adopté dans les entreprises à cause de ses nombreux avantages.

Le gain de temps et d’argent

Avec un distributeur automatique de sandwichs et de boissons ou encore de café dans votre entreprise, vous gagnez beaucoup de temps. Les pauses petit déjeuner ou pauses déjeuner seront écourtées, car la majorité des employés resteront dans les locaux de l’entreprise pour se satisfaire. Cet état de choses fait gagner un temps précieux à l’entreprise.

Vous gagnez également de l’argent avec ces machines, car les distributeurs automatiques payants constituent un investissement très vite rentable.

Le boostage de la productivité

En installant un distributeur automatique de boissons chaudes ou caféinées dans votre entreprise, vous assurez une meilleure productivité de vos collaborateurs. En effet, la caféine contenue dans le café ou les boissons caféinées vivifie l’organisme. Vos collaborateurs auront donc l’énergie nécessaire pour travailler sans fatigue avec une très bonne concentration.

De plus avec de telles machines dans vos locaux, vous maintenez ou créez une bonne image auprès de vos clients.

Rendre le cadre de travail gai et convivial

L’installation de plusieurs types de distributeurs automatiques qui servent plusieurs produits a un avantage considérable pour votre entreprise. En effet, chacun peut retrouver aux heures de pauses ce dont il a besoin ou ce qu’il aime.

De plus, les distributeurs automatiques seront des lieux d’affluence lors des pauses. Ceci facilite la camaraderie entre les différents collaborateurs.

Quels sont les modes de gestion d’un distributeur automatique ?

Si vous décidez d’installer un ou plusieurs distributeur (s) automatique (s) dans votre entreprise, vous devez commencer par vous préparer. Il s’agira de définir et d’aménager l’espace qui accueillera la machine. Ensuite, vous devez choisir les professionnels qui se chargeront de l’installer. Pour ce faire, vous pouvez contacter Amellon. Enfin, vous avez le choix entre trois options : l’achat, la location ou le leasing. Ce dernier est une sorte de location avec possibilité d’achat de la machine par l’entreprise en fin de contrat de location.

En ce qui concerne la gestion du distributeur, trois possibilités s’offrent à l’entreprise, quelle que soit l’option d’acquisition de la machine choisie.

Dépôt gratuit

Ici, l’entreprise n’a rien à payer en ce qui concerne l’installation, la maintenance ou encore l’entretien de la machine. En retour, elle ne reçoit rien des bénéfices de l’exploitation de la machine.

L’autogestion

Dans ce cas, l’entreprise s’occupe entièrement de la gestion de son distributeur dont les bénéfices d’exploitation lui reviennent. Elle peut donc faire appel à des spécialistes pour se charger des travaux d’entretien, de maintenance et d’approvisionnement.

Pour ce mode gestion, vous pouvez avoir en moyenne par mois les fourchettes de prix ci-après :

  • Boissons chaudes et fraîches : 2000-6000 € pour un achat et 100-200 € s’il s’agit d’une location ou du leasing ;
  • Snack et friandises : 2000-12000 € pour un achat et au moins 200 € pour une location et un leasing.

Gestion partielle

Cette formule de gestion consiste au partage des différents travaux ainsi que des bénéfices entre l’entreprise et les prestataires.

Contraintes légales

Il y a plusieurs règlements et législations qui régissent l’installation d’un distributeur automatique en entreprise. En France, on a :

  • L’interdiction de la distribution du tabac ou de produits alcoolisés ;
  • La déclaration obligatoire des distributeurs de produits alimentaires auprès des services vétérinaires ;
  • La déclaration obligatoire des distributeurs de boissons fraîches auprès des services de douanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.